Fin de la traversée


 
Cliquez sur la carte. 
Le petit bateau se déplacera chaque jour sur la carte. Le tableau enregistre les distances journalières.
 

 

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

09/06/2011 - J 177 (J165+12) Ames qui vivent

Aujourd’hui, j’ai vu un bateau de pêcheurs sur l’eau...
Y’a d’abord mon alarme qui a essayé de sonner... Ca faisait "coq enroué"... Ca m’arrange d’ailleurs car j’appréhendais cette première fois...
 J’ai attendu la bête et elle est venue tout doucement... un gros bateau de pêcheurs... J’ai pu leur causer à la VHF, mais je dois dire qu’ils n’étaient pas très loquaces et que je comprenais quedal... Enfin, j’ai juste compris que je pouvais continuer ma route, qu’ils resteraient vigilants et qu’en fait, ils me voyaient bien sur leur écran radar...
Ca parait léger cette info..., mais après la pause à Wallis, je me demandais si mon transpondeur fonctionnait bien, puisque je n’avais pas croisé d’autre rafiot.
 

08/06/2011 - J 176 (J165+11) Du fromage en conserve

Louis Henry de Wallis m’a offert 2 cartons de Fromage en conserve... du Brie et du Camembert... et bien tu sais que c’est bon cette merde ! 
Vraiment ça change tout... en fin de repas, hop ! Tu ouvres ta boite, ce qui est un geste un peu blasphématoire pour un fromage, j’en conviens, car il s’effeuille normalement, mais là c’est une boite... le calendos est quand même dans son papier et tu retrouves les vielles habitudes... ça fait du bien et tu pars au paradis...

Vous vous rappelez de la pub du "Rouy" du début des années 80... (je peux pas faire plus jeune, je n’ai pas de téloche)...
Alors voilà... Il y avait en scène un couple d’anglais d’une soixantaine de piges... et v’là la serveuse qui rapplique avec le fromegi... le vieux en coupe une portion pour sa vieille et une pour sa gueule...
Ils goutent tous les 2. 
Et la vioque dit, l’air pénétré : "What’s this ?"...
Et lui, il répond avec un accent anglais pas possible : "c’est du Camembert"
Et cette con de serveuse qui est restée pinquée pour assister à la scène se met à glousser avec l’air de dire, "mais ils sont trop incultes ces rosbif"... comme s’ils étaient sensés connaitre son fromage qui schlingue les pieds et qui venait juste de sortir...
Ha ! J’te jure...
 

07/06/2011 - J 175 (J165+10) Un fou en liberté

 Heureusement, il reste des fous en liberté...
 
Ça me rappelle que la veille de mon arrivée à Wallis, alors que je surveillais en pleine nuit un cargo qui rodait, y’a un fou de sa race qui est venu se poser juste au dessus de la cabine, prenant la balustrade pour un perchoir à poules...
 
Je voyais son trou de balle qui donnait pile dans le tombant de l’ouverture de la trappe et ça ma gonflé, alors je l’ai viré... Mais c’t’empaffé s’est retourné et m’a laché un cri glauque horrible qui m’a effrayé... Ni une, ni deux, il a pris un coup de gaffe dans la tronche, mais doucement, juste pour qu’il ait peur à son tour... Dieu soit loué, il n’avait pas chié... Mais ça m’a valu quelques remontrances de la part d’un internaute québéquois colombophile qui suivait ma balade...
 
Ben alors, si on peut plus foutre des torgnoles aux fous qui s’installent chez toi, où on va !
 
 

06/06/2011 - J 174 (J165+9) Alors ! Où en sommes t-on ?

Alors, même si j’avance peu (S 14°22’, E 179°41), j’avance, et je me positionne pour amorcer la descente vers Efate (Port-Vila, S 17°45, E 168°16), capitale des Vanuatus...
Le Pacifique Sud s’arrête aux Vanuatus. Après, c’est la mer de Corail... Je suis positionné à 14°20’ Sud et je dois arriver à 17°45’ Sud, soit 382 km vers le Sud, en parcourant 1221 km vers l’Ouest... le vent est Est-Sud-Est, donc légèrement défavorable pour descendre, mais j’ai des bras et je vais bientôt rencontrer vers 175E un courant descendant plein Sud de 0,6 nd, soit 1 km/h, qui va m’aider un peu...
Je suis resté coincé un peu au Nord en raison d’un courant contraire un peu plus bas et je me voyais mal me retrouver là dedans avec la pétole (pas de vent) car je serais reparti en arrière...
 
Il reste 20 jours avant la ligne d’arrivée ? Noooon ??? Siiiiii !!
 
 
Le petit drapeau bleu marque ma position. Le point vert aux Vanuatus marque Efate, l’île où je souhaite arriver, et tous les points noirs sont des îles.
 

05/06/2011 - J’ai foi en la date

 Cette nuit, je me suis mis à reculer...
Ça aurait été drôle que je coupe la ligne de changement de date plusieurs fois, dans un sens, puis dans l’autre... En fait ce ne sont que des idées et ça n’aurait pas été drôle...
 
Les instances internationales anglaises sont malines, parce qu’elles auraient pu prendre comme échelle 360° au lieu de 180° Est et Ouest.
Mais voilà, on a déjà en Europe la référence de Greenwich qui donne le départ. On n’allait pas se taper la ligne de changement de date chez nous... Quel bordel !
Alors, elles l’ont fait tomber au milieu du Pacifique, vers les pays inconnus où l’on vit presque nu... de mille âges... dressant m’a-t-on dit de ces colliers de fleurs qui enivrent...
 
Les colliers de fleurs de tiaré et de frangipanier, qu’est ce que c’est beau ! Et ça sent super bon. Par contre, y’a un collier un peu particulier, c’est celui d’Ylang-Ylang... On dirait des oursins gras qui ont les épines collées... Et ça sent vraiment très fort !
Mais même avec le collier d’oursins, l’accueil est tellement joyeux et sympa.
 

05/06/2011 - FCR Wallis et Futuna

 

Suliano, Maleco, Bilel (devant), Jean Claude (derrière), Jacques, Pasikate....
 

Atonio, mézigues

Voici l’équipe de FCR Wallis et Futuna (Fédération de Culturisme Russe à Wallis
et Futuna). Ils m’ont filé un sacré coup de paluche pour remettre la barque au
départ... c’est Atonio, (qui a une photo à part avec mézigues) qui a fait le
plus gros... j’veux dire "du travail".
 

05/06/2011 - J 173 (J165+8) La grolle

 "La nuit est calme... elle est sauva-age... la nuit est chaude..."
 
Je chante cette chanson la nuit, quand je me réveille.
 
On voit sur la photo que la mer est d’huile... Au milieu de cet étang ce matin, j’aperçois de très loin une petite masse noire... Je me dirige barquement vers elle et que vois-je ? Une godasse !
 
Ça m’a fait le même effet que quand j’en trouve une sur la plage, ça me désopile... Bon Dieu, mais qui peut bien l’avoir eu au pied, cette merde... j’espère qu’il ne s’est pas noyé ce con...
 
Oui, parce que c’est un mec ! C’est sûr, vu que c’est une sandale... Est ce qu’il portait des chaussettes avec ? D’habitude tu les trouves au bord de l’eau avec un paquet de varech dans les alques qui chlinguent... là, y’avait juste un petit crabe en train de traverser sur sa godasse.
 
Ça me rappelait quelqu’un...
 
 

04/06/2011 - Météostrategy

Pascal Landuré a fait un point météo pour le parcours à venir... C’est lui qui a suivi toute la traversée avec Pascal Donnart, mais aussi JF Bonnin et leur équipe.

Merci l’expert ! Chaque mot compte.

Pascal Landuré, (pl@meteostrategy.com), Météostrategy, le 2 Juin 2011 :
"Bon ! venons-en à nos moutons !
L’affaire ne se présente pas trop mal.
Évidemment, il y a ce courant sur les cartes Mercator d’environ 1 nds dans le nez plus au Sud de ta position ! Intéressant de savoir si tu le sens et donc s’il est bien là, dans cette direction et aussi fort en vitesse moyenne !
Pour ton vent, je penche, au vu des modèles, sur du SE 07/12nds. Cette tendance de vents de SE pourrait bien durer jusqu’au 4 juin, puis on devrait voir un flux d’Est, toujours faible, s’instaurer et même s’orienter au NE jusqu’au 6 juin, ce qui serait toujours ça de gagné..

Plus à l’ouest, un thalweg faible, orienté depuis les basses pressions équatoriales vers le sud (bien sûr ! ), se déplacera certainement vers l’Est. Dans les jours qui viennent, il est à l’origine, dans sa partie "Est", de l’orientation temporaire que tu devrais avoir au secteur NE (04 au 06). A son arrière (partie gauche du thalweg), il imprime un flux de SE. Ce sera à bien prendre en compte pour la suite car à compter du 175°E et jusqu’aux Vanuatu, ce devrait être ton régime de vents dominants impliquant donc une dérive vers le NW.
 
Il faudra voir, et peut-être tabler sur le courant portant au SE (vers le 171/170°E) pour obtenir une composante de dérive totale ( Vents/courants) quasi nulle et donc de pouvoir continuer à faire route vers la terre promise... sereinement ! ! ! "
 

04/06/2011 - J 172 (J165+7) "Le choigt dans la datte"

Regarde bien !
A 180°W de longitude, la date va changer (d’ailleurs, le décompte se fera à l’envers 180E, 179E,178E...). En fait, en passant cette ligne d’Est en Ouest en 1 seconde, tu sautes une journée... Enfin, je veux dire que la prochaine ne s’écoulera pas... Enfin, j’me comprends...
Mais voilà !!! Si mon rêve, en Novembre, en m’approchant de cette ligne, était de faire sauter le jour de mon anniversaire et du même coup, de ne pas veillir d’un an... en arrivant sur l’île de Wallis, qui est pourtant avant la ligne de changement de date, mais qui s’est callée sur le jour de Nouméa pour une question pratique, j’avais déjà mangé cette journée... et ce fut avec un plaisir immense... car le Samedi 20 Novembre, j’en ramassais plein la poire sur l’eau... 35 nd de vent du Nord... de la pluie, des orages, un gros stress puisque je rentrais dans la période cyclonique et que tous les voyants étaient au vert pour la fessée...
La Frégate "Prairial" se trouvait en démonstration le week-end à Wallis... Or elle devait repartir le Lundi, et les 2 Thierry, Bozon et Beauvillain, s’activaient comme des lions pour transmettre au Pacha du navire, l’envie de faire un petit crochet et de me remorquer... car même proche de Wallis, avec ce vent, je ratais le paradis.. 
Samedi ! et le seul bateau capable de sortir en mer dans ces conditons et de venir me remorquer, même un petit peu, ne partait que le lundi... 
En une fraction de seconde, j’ai réalisé que nous n’étions plus samedi mais dimanche (heure de Wallis) et que la journée difficile du lendemain, que je m’apprêtais à vivre, venait de sauter... Enfin, j’veux dire qu’elle ne s’écoulerait pas... 
Joyeux anniversaire !
 
 

03/06/2011 - Marlin l’enchanteur

 
 Lui, quand je l’ai vu, je me suis dit : "Je vais essayer de le pêcher, ça fera une super prise", et puis je me suis repris, car Machin, c’est le genre à pas se laisser faire.
Number one, il va bouziller ma ligne qui résiste aux maqueraux... 
Deuzio, même si j’avais un fil d’acier, avant d’en faire un steack, il va se passer des plombes...
Et puis après ? Je l’attache le long de la barque avec les requins qui vont me laisser que la grosse arrête du milieu comme dans "le vieil homme et la mer"... alors Machin, je l’ai juste filmé avec ma caméra amphibie.
 
Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Warning: Division by zero in /usr/home/v1010/html/ecrire/inc/invalideur.php on line 133